Lycées français
Deux une diplômées en toge s'enlacent dans leurs bras
Crédit : Université de Montréal

Entreprendre des études au Canada, c'est une chose. S'y établir à court ou à long-terme, c'est une toute autre affaire! Retour sur les équivalences et les possibilités qui s'offrent à vous après un cursus universitaire à l'UdeM.

La France et le Québec entretiennent depuis longtemps des relations privilégiées, c'est pourquoi les deux complices francophones ont décidé de récompenser les amoureux transis encore indécis. L'accord cadre franco-québécois sur la reconnaissance des diplômes et la validation des études permet d'établir une correspondance entre la licence (niveau licence 3) et le baccalauréat québécois (3 ans) de 1er cycle, donc pas d'inquiétude à avoir si vous sortez du Bac avec l'ambition d'un bac+3... ou 5, la maîtrise étant la prolongation logique de ce qu'on appelle Bachelor histoire de le différencier du baccalauréat français.

Si vous hésitez encore à vous installer au Québec, vous serez sûrement ravis d’apprendre qu’une entente existe depuis 2008 entre la France et le Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles. Quelques exceptions persistent cependant. Parmi les métiers concernés par ce véritable "pont professionnel" encourageant la mobilité entre les deux pays, comptons les sciences infirmières et l’ingénierie.

Visiter le site d’Immigration Québec est la solution idéale si vous souhaitez obtenir plus de détails au sujet de l’entente France-Québec. 

Il existe également une multitude de formations encore peu connues ou peu développées en France qui font la joie de nouveaux étudiants dont la passion sort des sentiers battus. Parmi eux? Les programmes en optométrie, kinésiologie et écriture de scénario.

Découvrez les parcours scientifiques méconnus de l'UdeM

Des études à l’UdeM au travail idéal

Et concrètement, ça donne quoi des études à l'Université de Montréal? Après une enfance partagée entre le lycée franco-mexicain de Mexico et le lycée français de Valencia, Diego garde l’envie de voyager et entame les démarches pour étudier à Montréal.

“Des amis m'avaient parlé de la ville, des avantages et facilités que les Français avaient pour étudier là-bas. J'ai fait des recherches. La bonne réputation des universités en informatique, la multitude de petites entreprises dans le domaine étaient très encourageantes,” affirme le jeune franco-mexicain de 23 ans qui a effectué un baccalauréat en informatique à l’UdeM.

“L'UdeM m'a fait découvrir des champs de l'informatique qui m'étaient inconnus et qui m'ont vite passionnés. Le fait que l'UdeM soit très forte dans la théorie, la recherche dans l'informatique quantique, la recherche opérationnelle et l'Informatique théorique a beaucoup joué.”

Même s’il n’est pas fermé à l’idée de faire une maîtrise et d’accumuler de l’expérience dans son domaine, Diego a décidément su faire les bons choix: le jeune homme travaille aujourd’hui pour la start-up Zitix à Montréal en tant que programmeur-analyste.

Une jeune femme rit aux éclats
Portrait de Charlotte, par Daphné Archambault. Photo: Université de Montréal.

Charlotte, quant à elle diplômée de la Maîtrise en relations industrielles à l’UdeM, est aujourd’hui recruteuse dans une agence de placement montréalaise. Découvrez ici son incroyable Portrait.

Paroles de finissants: 12 trucs à savoir sur l’aménagement.

L’expérience montréalaise vous tente, mais vous ne savez pas par où commencer? Avec Parcours, suivez toutes les étapes pour réaliser votre projet d’études en toute sérénité.

Et pour vous faire une idée des possibilités de carrière qui se présentent à vous après l’UdeM, devenez incollable sur les études à Montréal avec le guide Montréalisez-vous - L'essentiel pour les étudiants français.

À propos de l'auteur
Ambre Sachet

Ambre est journaliste au Service de l'admission et du recrutement et rédactrice pour le blogue Objectif UdeM. Critique culturelle et bloggeuse féministe, Ambre est une assoiffée de voyages, de cinéma et de littérature. Elle pourrait passer ses journées à décortiquer des films par l'écriture et à expliquer son adoration pour le néoréalisme italien.

Critique artistique
Féministe invétérée
Journaliste d'investigation

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Le test cursus: pour trouver votre voie