Sélection des candidats

Une fois remplies les exigences d'admission au programme de votre choix, il vous reste à y obtenir une place. La sélection des candidats dans les programmes de 1er cycle à l'UdeM peut s'opérer des deux façons différentes présentées ci-dessous. Aux cycles supérieurs, l'étude du dossier est effectuée par l'unité académique.

Programmes d'études à capacité d'accueil non limitée

Dans ces programmes, le nombre de places n’est pas limité. Vous devez répondre aux conditions d’admissibilité et avoir la cote de rendement minimale exigée. Vous trouverez ces renseignements sur la page descriptive du programme d'études qui vous intéresse.

Programmes d'études à capacité d'accueil limitée

Dans ces programmes, le nombre de places est limité en raison de différents facteurs : contraintes de personnel ou d'espaces, nombre important de demandes d'admission ou directives gouvernementales. Le terme « contingenté »  est souvent utilisé pour désigner ces programmes. Pour y accéder, vous devez tout d'abord répondre aux conditions d'admissibilité indiquées sur les pages descriptives des programmes. Ensuite, la sélection est faite sur la base de l'excellence du dossier scolaire. L'excellence du dossier scolaire est déterminée entre autres à partir de la cote de rendement, des tests, des entrevues, etc.

À titre indicatif, voici des indicateurs de résultats scolaires basés sur les candidatures antérieures. Notez que les candidatures varient d'une admission à l'autre. 

  • Les titulaires d'un diplôme d'études collégiales (DEC) au Québec peuvent consulter les cotes R du dernier admis des programmes à capacité d'accueil limitée ou la cote R minimale des programmes à capacité d'accueil non limitée.
  • Les titulaires d’un baccalauréat général d’un lycée accrédité par le ministère de l’Éducation nationale français et obtenu hors du Québec peuvent consulter la moyenne au bac demandée pour accéder aux programmes d'études.
  • Les titulaires d’un baccalauréat international (BI) octroyé par l'OBI et obtenu hors du Québec peuvent consulter les seuils exigés pour accéder aux programmes d'études.

Catégories de candidats

Pour l’étude des dossiers d’admission, les candidats admissibles à un programme sont généralement, et en fonction de la demande, divisés en catégories principales, lesquelles peuvent être subdivisées en sous-catégories. À moins d’indications contraires, le contingentement global fixé pour la 1re année d’un programme est partagé entre les catégories. Les catégories varient d'un programme à l'autre, elles sont énoncées dans les pages descriptives des programmes. Deux des grandes catégories de candidats sont les suivantes :

  • Collégiens : possèdent un diplôme d'études collégiales (DEC) ou sont en voie de l'obtenir ou attestent d'une formation jugée équivalente.
  • Universitaires : sont titulaires d'un DEC ou attestent d'une formation jugée équivalente et ont accumulé au moins 12 crédits universitaires à la date limite du dépôt d'une demande d'admission.

Cote de rendement (cote R)

La cote de rendement (communément appelée la cote R) est la méthode de classement utilisée pour évaluer les dossiers des candidats.

Cote de rendement collégiale (CRC)

Utilisée au Québec, la cote de rendement collégiale est une méthode de classement de l’excellence des dossiers scolaires collégiaux, qui permet une évaluation uniformisée des résultats scolaires. La CRC est calculée pour chaque cours suivi au collégial et comprend trois éléments :

  • la note de l’étudiant
  • son écart à la moyenne (écart type) et
  • l’indice de force du groupe (IFG).

Il s’agit donc d’une méthode qui indique à quel degré l’étudiant parvient à se démarquer de la moyenne de son groupe, tout en reconnaissant que tous les groupes ne sont pas égaux. C’est ici qu’intervient l’indice de force du groupe, qui permet de comparer tous les étudiants selon les mêmes paramètres. Pour plus de détails sur le calcul de la CRC, consultez le site du Bureau de coopération interuniversitaire.

CRC et statistiques d'admission pour les programmes de l'UdeM

Ajustement particulier pour les candidats au programme de médecine

Afin de faciliter l’accès à la formation en médecine aux candidats des régions éloignées, une bonification de 0,5 point à la CRC moyenne est accordée aux élèves qui ont terminé leurs études de 5e secondaire dans une école située dans une des régions éloignées désignées par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Liste des régions admissibles

Cote de rendement universitaire (CRU)

Pour les candidats ayant fait des études universitaires, l’évaluation de l’excellence du dossier se fait sur la base de la cote de rendement universitaire (CRU). Bien que son principe soit semblable à celui de la cote de rendement collégiale, certains éléments diffèrent. Voici le détail de son calcul.

Calcul du score Z universitaire

Le score Z des études universitaires est basé sur la moyenne cumulative des résultats obtenus par l’étudiant, calculée en pondérant, pour chaque cours suivi, la note obtenue par le nombre de crédits. Il est obtenu à partir de la formule suivante :

\[\mathrm{Score}~Z = \frac{M - \overline{M}}{\sigma}\]

  • \(M\) : moyenne cumulative des résultats obtenus par l’étudiant, calculée aux fins de l’admission;
  • \(\overline{M}\) : moyenne des moyennes cumulatives des 3 dernières années dans le champ d’études de l’étudiant;
  • \(\sigma\) : écart type des moyennes cumulatives des 3 dernières années dans le champ d’études de l’étudiant.

Préalablement au calcul du score Z universitaire, pour les études faites au Québec ailleurs qu’à l’Université de Montréal, s’il y a lieu, les moyennes cumulatives sont d’abord converties à l’échelle de l’Université de Montréal (échelle sur 4,3), afin de rendre toutes les moyennes rigoureusement comparables.

Tous les cours suivis entrent dans le calcul de la moyenne cumulative utilisée à l’admission, incluant les cours hors programme, suivis à titre d'étudiant libre ou visiteur, et ce, qu'ils contribuent ou non à la moyenne qui apparaît sur le relevé de notes.

Transformation du score Z universitaire en CRU

Afin d'être en mesure de combiner des résultats de niveaux collégial et universitaire, les deux types de résultats doivent être ramenés sur la même échelle de mesure, soit celle des résultats collégiaux exprimés en cotes de rendement. Cette transformation s’obtient en utilisant la formule suivante :

\[\mathrm{CRU} = (\mathrm{score}~Z + 5) \times 5\]

Correction de la CRU en fonction de la discipline universitaire

Dans le calcul du score Z universitaire, on présume que les clientèles s'équivalent d’un programme à un autre. Or, certains programmes très sélectifs admettent des candidats significativement plus forts que la moyenne; il est donc nécessaire de corriger les scores Z universitaires pour tenir compte du fait qu’il est plus difficile de se démarquer des autres étudiants admis dans ces programmes.

La correction à apporter est fonction du rendement antérieur des étudiants autorisés à s’inscrire ces dernières années dans le programme concerné :

\[\mathrm{CRU~corrigée} = \mathrm{CRU} + \mathrm{correction}\]

Si le candidat a été inscrit dans plusieurs programmes ou a fréquenté plusieurs universités, les cotes de rendement universitaire obtenues sont combinées en les pondérant par le nombre de crédits suivis. 

Ajustement de la distribution des CRU corrigées

Dans le but de rendre comparables les CRU aux cotes moyennes de rendement au collégial (CRC) et ainsi pouvoir éventuellement les combiner dans l’évaluation globale du dossier des candidats universitaires, il est nécessaire d’ajuster la distribution des CRU à la distribution des CRC en utilisant la formule suivante :

\[\mathrm{CRU}_{\mathrm{transf.}} = \sigma_{\mathrm{coll.}} \times \left(\frac{\mathrm{CRU}_{\mathrm{corr.}} - M_{\mathrm{UM}}}{\sigma_{\mathrm{UM}}}\right) + M_{\mathrm{coll.}}\]

  • \(\mathrm{CRU}_{\mathrm{transf.}}\) : CRU transformée
  • \(\mathrm{CRU}_{\mathrm{corr.}}\) : CRU corrigée
  • \(M_{\mathrm{UM}}\) : moyenne des cotes de rendement à l’Université de Montréal
  • \(\sigma_{\mathrm{UM}}\) : écart type des cotes de rendement à l’Université de Montréal
  • \(\sigma_{\mathrm{coll.}}\) : écart type des cotes moyennes de rendement des collégiens
  • \(M_\mathrm{coll.}\) : moyenne des cotes moyennes de rendement des collégiens

Importance relative du dossier universitaire

Lorsque vous commencez des études universitaires, votre dossier collégial perd graduellement de l'importance au profit de votre dossier universitaire. Ainsi, l’importance du dossier universitaire par rapport à celle du dossier collégial s’obtient en multipliant par 2 % le nombre de crédits de cours qui ont été obtenus à l’université.

Par exemple, si le candidat a terminé une année d’études universitaires de 30 crédits, l’importance relative de son dossier universitaire est de 60 % (et les résultats obtenus au collège comptent pour 40 %) dans l’évaluation globale de son rende­ment scolaire. Ainsi, lorsqu’un candidat a accumulé 50 crédits universitaires et plus, les résultats obtenus au collège n’entrent plus dans l’évaluation de son rendement scolaire global.

Il importe de noter que tous les crédits alloués aux cours auxquels le candidat s’est inscrit servent à déterminer l’importance du dossier univer­sitaire. Ainsi, les crédits alloués aux cours échoués et aux cours hors programme entrent dans le calcul du nombre total de crédits accumulés par le candidat aux fins de son admission à un programme. C’est pourquoi les candidats ont l’obligation de transmettre, au moment de leur demande d’admission, tous les résultats d’études post­secondaires obtenus, peu importe que ces cours aient été suivis dans le cadre d’un programme ou non, ou qu’un programme ait été terminé ou non.

Résultats obtenus aux cycles supérieurs

Les résultats obtenus aux études supérieures n’entrent pas dans le calcul de la CRU. Toutefois, une bonification est ajoutée à la CRU du candidat titulaire d’un grade de maîtrise (+ 1,0) ou de doctorat de 3e cycle (+ 2,0). Le grade doit avoir été obtenu au plus tard le 31 décembre qui précède la demande d’admission au trimestre d’automne. Pour une demande d’admission au trimestre d’hiver, le grade doit avoir été obtenu au plus tard le 31 août précédent. Un candidat qui possède plus d'un diplôme de même grade ou deux grades distincts ne peut cumuler les bonifications. La bonification est appliquée au grade le plus élevé. Le Service de l’admission déterminera lors de l’évaluation du dossier si les études suivies à l’extérieur du Canada correspondent à un diplôme de maîtrise ou de doctorat de 3e cycle au Québec.

Bonification accordée aux étudiants de l'Université de Montréal

Une bonifica­tion (+ 0,5) sera appliquée à la CRA des candidats ayant suivi au moins 12 crédits à l’Université de Montréal (ou à Polytechnique Montréal ou à HEC Montréal) au moment du dépôt de la demande d’admission.

Cote de rendement à l'admission (CRA)

Le résultat de l’évaluation du dossier scolaire des can­didats universitaires s’exprime sous la forme d’une cote de rendement à l’admission (CRA). Cette CRA permet d’établir la liste d’excellence qui sert à choisir les meilleurs candidats, sauf pour certains programmes d'études où des critères d'évaluation additionnels s'ajoutent.

Remarques pour les candidats étrangers

Dans certains cas, l’Université calcule une cote de rendement pour les candidats attestant d’une formation acquise hors Québec. Pour ce faire, l’Université utilise les informations qu’elle et que différents organismes œuvrant en éducation internationale ont colligées sur les pratiques de notation des différents systèmes d’éducation (référentiel). Ceci lui permet de comparer les dossiers de candidats de différents systèmes d’éducation afin de les traiter avec équité.


Essayez l’aide-mémoire interactif Parcours

Pour préparer soigneusement votre dossier de candidature, utilisez l’aide-mémoire interactif Parcours, exclusif à l’Université de Montréal, afin de vous éviter des embûches en cours de route.

Accédez à Parcours