À la découverte des programmes d’études

Lorsqu’on pense à la Faculté de médecine vétérinaire, avouons-le, on songe souvent au doctorat de 1er cycle. Pourtant, cette faculté offre des programmes d’études supérieures qui s’adressent à des étudiants et étudiantes de moult horizons. Si vous avez à cœur la santé et le bien-être animal ainsi que l’avancement des connaissances dans ce domaine, le parcours de Marie‑Jeanne Pesant saura vous faire entrevoir en quoi vos aptitudes pourraient s’avérer un atout de taille pour la recherche.

D’abord, un grand mythe à déconstruire

Eh oui! Croyez-le ou non, pour entreprendre des études supérieures à la Faculté de médecine vétérinaire, nul besoin d’avoir obtenu le doctorat de 1er cycle au préalable. Bien au contraire, la faculté recrute activement des candidats et candidates de tous acabits. De fait, les possibilités de la recherche y sont multiples et intimement liées à la richesse des perspectives l’alimentant :

« J’avais mes yeux sur la Faculté de médecine vétérinaire – unique établissement de la sorte au Québec – mais ma préconception était que seul·e·s des médecins vétérinaires diplômé·e·s pouvaient y poursuivre des études aux cycles supérieurs. […] À ma grande joie, les programmes de maîtrise et de doctorat de la Faculté de médecine vétérinaire sont compétitifs, mais ouverts à divers bagages académiques! »

Ayant obtenu une maîtrise en virologie vétérinaire et cheminant actuellement au doctorat, Marie‑Jeanne ne manquera point d’occasions professionnelles au cours des prochaines années. En effet, sa discipline connaît un véritable essor. Comme l’analyse de données entraîne des besoins de diffusion, elle souligne également que la faculté convoite des plumes douées pour la vulgarisation scientifique. Logiquement, sur le campus de médecine vétérinaire (situé dans la magnifique ville de Saint‑Hyacinthe), le souci d’accès à la francisation est bien présent et, dans certains cas, la possibilité d’apprendre en anglais.

Des emplois pour tous les goûts!

Maintenant qu’il a été établi que les cycles supérieurs sont à la disposition de plusieurs, il ne reste qu’une question brûlante : en quoi consistent les cursus et sur quelles avenues débouchent‑ils? En quelques mots, ils permettent d’acquérir des compétences hors pair qui brilleront dans les milieux d’exercice comme les centres de recherche, les secteurs académiques, cliniques, pharmaceutiques et gouvernementaux (pour ne nommer que ceux‑là).

En soumettant votre candidature à la maîtrise en sciences vétérinaires ou au doctorat en sciences vétérinaires, vous obtiendrez une formation de qualité exceptionnelle couvrant des techniques de travail concrètes comme la formulation d’une hypothèse, l’application d’un protocole et la rédaction d’articles.

À titre d’unique établissement d’enseignement de médecine vétérinaire francophone en Amérique, la faculté accueille des projets de recherche hétérogènes portant sur des sujets foisonnants, et ce, chez différentes espèces animales :

Choisir la Faculté de médecine vétérinaire, en rafale

Jouir d’une excellente réputation : « Je pense n’avoir jamais autant appris en 2 ans au niveau pratique et professionnel. La Faculté de médecine vétérinaire a l’avantage (grâce à ses nombreux expert·e·s et à leur apport considérable à la scène scientifique) de mettre notre recherche de l’avant sur un plan international! »

Bénéficier de nombreuses occasions de financement : « Dans tous les cas, un peu de persévérance et vous serez tellement comblé·e·s de tout ce qui est possible au niveau de votre projet, des ressources financières disponibles, des opportunités de vulgarisation et des différentes implications étudiantes à la Faculté de médecine vétérinaire. »

Faire l’expérience d’un campus surprenant : Tandis que Marie-Jeanne qualifie Saint-Hyacinthe de « bouffée d’air frais », ajoutons qu’en ce lieu, l’esprit de communauté est une seconde nature! Au cœur de la plus grande zone agricole du Québec, vous découvrirez les productions du jardin étudiant, les lundis quiz au bar Le Zaricot, des logements abordables, un réseau de transport en commun accessible, et, surtout, une faculté passionnée au savoir-faire de renom.

N’attendez plus : votre rêve vétérinaire n’a jamais été aussi tangible!

À propos de l'auteur(e)
Amélie Fortin

Amélie est passionnée de lecture, d’écriture, d’arts visuels et de théâtre. Autrement, elle aime entretenir un petit potager en été, obséder sur son empreinte écologique, mais déguster une quantité exagérée de cornets crème molle. Suite à son Baccalauréat en écriture de scénario et création littéraire, elle s’est dirigée vers Maitrise en littératures de langue française, volet recherche-création, et utilise le pronom elle.

Gaffeuse
Souriante
Créative

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.