Au stade des études supérieures, notre rythme de vie change. Voici 4 astuces pour vous adapter à votre nouvelle vie d’étudiant universitaire.

1. Réaménager sa routine

Je ne suis pas le genre de personne à sortir jusqu’au bout de la nuit. Mon équilibre à moi s’apparente plus à de longues heures de sommeil, coucher relativement tôt et réveil en même temps que le soleil. Mais s’il y a bien quelque chose que j’aime autant que tout le monde, c’est traîner au lit. J’essaie petit à petit de changer cette habitude. L’astuce : sortir du lit dès que le réveil sonne et directement remettre les draps en place. Ça s’appelle l’effet boule de neige, les petits gestes motivent à en faire plus! Me lever tôt me permet d’avoir du temps pour moi : je me balade dans l’appartement, me pose dans les premiers rayons de soleil, cuisine. Je pratique aussi le yoga qui me permet de réveiller mon corps et de le préparer pour la journée. Toute une routine qui autorise à commencer la journée sur de bonnes bases.

2. Apprendre à s’organiser

Avant, j’oubliais beaucoup de choses, ma tête ressemblait à une passoire, alors j’ai instauré de nouvelles habitudes. J’ai commencé à mettre des rappels pour tout et n’importe quoi dans mon téléphone. Ensuite, j’ai écrit des listes par milliers : ce que je devais faire le jour d’après, ce que je devais mettre dans ma valise… Mon agenda est devenu mon meilleur ami : je note mon emploi du temps de la semaine chaque dimanche, ça aide beaucoup de s’organiser en avance, cela donne une vision d’ensemble de la semaine. C’était indispensable pour que je puisse jongler avec les études, mon travail d’étudiante et ma vie sociale. Cela permet d’avoir une tranquillité d’esprit et de ne pas avoir peur d’oublier quelque chose, puisque c’est déjà écrit!

Si vous n’avez pas encore d’agenda, allez en demander un aux comptoirs de la FAÉCUM.

Avec l’organisation est venue une nouvelle forme de travail : si je veux finir tout ce que j’ai prévu de faire, je dois laisser toute distraction loin de moi. Le téléphone éteint pendant quelques heures, ça rend très productif. Ça permet de cultiver votre discipline aussi : arriverez-vous à tenir une heure sans téléphone?
 

3. Préparer ses repas à l’avance

Préparer son repas trois fois par jour, sept fois par semaine, ça prend du temps. On cuisine alors des repas sur le pouce, pas souvent équilibrés, ou on achète à la cafétéria. Rendez-vous service, optez pour la meal prep ou préparation de repas en avance. Il suffit de cuisiner en plus grande quantité et de mettre vos repas dans plein de contenants. Vous en aurez facilement pour plusieurs jours, voire pour la semaine! Autant dire que le congélateur va devenir votre meilleur ami! Vous trouvez cette pratique trop structurée et vous n’avez pas envie de manger la même chose tous les jours? Qui dit que vous avez à respecter cette pratique à la lettre? Des bons plats de pâtes sont permis et vous permettront même d’étirer vos préparations repas. Vous pouvez dès maintenant aller acheter vos contenants, sachets réfrigérants et sac à lunch. 

Si vous voulez d’autres idées pour bien manger, téléchargez gratuitement le livre Viens manger! conçu par des étudiantes en nutrition de l’Université.

4. Cultiver ses relations

Par cela, j’entends deux choses :

  1. Il est important de ne pas se mettre à plat en travaillant fort et en s’isolant. Ça rend triste, encore plus si nous sommes loin de notre famille! Nous avons besoin d’avoir nos amis autour de nous, même si ce n’est pas tout le temps. Il faut prendre le temps de sortir de sa bulle, créer de nouvelles relations!
  2. Il faut cultiver ses relations, y compris en dehors de son cercle d’amis! Par exemple, participer aux soirées de réseautage, cocktails des associations, conférences. Tisser son réseau vous sera avantageux, vous pourriez même trouver un stage ou un emploi.

Sur le campus de l’Université de Montréal, on retrouve de nombreux regroupements étudiants, différents des associations étudiantes de vos programmes.

L'Action humanitaire et communautaire de l'UdeM (AHC) a dressé une liste des regroupements sur le campus. Certains pourraient vous intéresser! 

Et vous? Quelles habitudes améliorent votre vie étudiante?


Pour en savoir plus

L’Université de Montréal accueille chaque année plus de 9 000 étudiants internationaux, provenant notamment de la Belgique, de la France, du Brésil, du Maroc, etc. À l’aide d’outils pratiques, de guides ludiques et d’articles de blogue, l’UdeM est heureuse d’aider ces étudiants à mieux connaître Montréal, à comprendre le système scolaire québécois et à découvrir la culture nord-américaine !

Pour poser toutes vos questions sur les études à Montréal, abonnez-vous au compte Instagram @Montrealisezvous

S'abonner à @Montrealisezvous

À propos de l'auteur
Nelly Salen

Nelly est en première année du baccalauréat de kinésiologie à l’Université de Montréal. Malgré son emploi du temps bien rempli, elle fait une place de choix à sa passion : la création. La tête pleine de rêves et d’idées, elle voit Montréal comme une ville où elle peut épanouir son âme d’artiste.

Photographie
Pro des mojitos
Aime les listes

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Portes ouvertes automne 2019
Le test cursus: pour trouver votre voie