Université de Montréal

Microprogramme de 2e cycle en santé publique

École de santé publique Département de médecine sociale et préventive

Sommaire et particularités

Numéro

2-481-6-4

Cycle

Cycles supérieurs

Titre officiel

Microprogramme de deuxième cycle en santé publique

Type

Attestation

Crédits

15 crédits

Vous pourriez obtenir la reconnaissance officielle des apprentissages réalisés lors de vos formations et de vos expériences professionnelles passées.

Pour plus d'informations, consultez la page Reconnaissance des acquis expérientiels du Bureau du registraire.

Personnes-ressources

Information sur le programme

Présentation

Les professionnels de la santé publique agissent sur tout ce qui influence directement ou indirectement la santé au quotidien.

Leur rôle est de promouvoir, protéger et améliorer la santé de la population en intervenant sur les divers agents pouvant l’influencer, tels que le tabagisme, la vaccination, la gestion des catastrophes, l’organisation des services de santé, et la pollution.

Le programme en bref

Le microprogramme en santé publique permet de se familiariser avec le domaine de la santé publique et d’acquérir des connaissances de base dans ce champ d’expertise.

À qui s’adresse ce programme ?

Le microprogramme s’adresse aux diplômés du 1er cycle provenant de disciplines très variées comme la psychologie, la communication, la chimie, les sciences politiques, la sociologie, tous les domaines de la santé et les sciences de l’éducation. Elle s’adresse aussi aux professionnels souhaitant progresser dans leur carrière.

L’avantage des programmes « gigogne »

Il est possible d’étudier la santé publique au microprogramme, au D.E.S.S., à la maîtrise et au doctorat. À condition d’obtenir une moyenne satisfaisant aux critères du programme, les cours suivis au microprogramme seront reconnus au D.E.S.S., tout comme les cours du D.E.S.S. seront reconnus à la maîtrise. C’est ce qu’on appelle des programmes « gigognes » : les cours crédités dans une formation constituent une passerelle vers une formation supérieure, pour un cheminement adapté au rythme de chacun.

Découvrez les grands domaines de la santé publique

Visitez la page Facebook de l’École de santé publique

Accédez à tous les programmes de l'espum

Objectifs

Le programme vise l'acquisition de compétences dans les domaines de la connaissance et de la surveillance des milieux, de la protection et la promotion de la santé et de la prévention de la maladie. De façon plus spécifique, il permet d'interpréter les situations de santé et en fonction d'un modèle populationnel, axé sur les déterminants de la santé et sur la collaboration intersectorielle; il permet d'intervenir avec une compétence accrue dans les divers milieux de vie des personnes et en fonction du degré de complexité des problèmes vécus par ces personnes. Il vise également à acquérir des bases méthodologiques en matière d'évaluation de programmes en santé communautaire ou des bases conceptuelles et des méthodes d'intervention infirmière auprès de familles et de communautés. Au terme de sa formation, l'étudiant sera initié à des connaissances de base de la santé publique, dont certaines quantitatives, et aura acquis des connaissances complémentaires dans différents thèmes ou dans un thème en particulier.

Forces

Perspectives d'avenir

Le microprogramme étant une introduction au domaine de la santé publique, il peut aussi servir de préambule à la poursuite de vos études. Si vous choisissez de poursuivre votre formation au D.E.S.S ou à la maîtrise, vous pourrez occuper diverses fonctions au sein du réseau de la santé et des services sociaux telles que :

Les employeurs potentiels sont :

Remarques

La capacité d'accueil est limitée. Seules les demandes complètes seront traitées et ce par ordre de réception des dossiers.Les critères d’évaluation de la demande d’admission sont basés sur:

Règlements

Les études sont régies par le Règlement des études supérieures et postdoctorales et par les dispositions suivantes :

1. Conditions d'admissibilité
Pour être admissible à titre d'étudiant régulier au microprogramme de deuxième cycle (santé publique), le candidat doit :

Le candidat doit avoir une connaissance de la langue française atteignant le niveau que l'Université estime minimal pour s'engager dans le programme. À cette fin, le candidat doit avoir réalisé une partie significative de ses études dans cette langue. Dans le cas contraire, il doit, si la Faculté l'exige, faire la preuve d'une connaissance suffisante du français en présentant les résultats d'un test de français reconnu par l'Université de Montréal https://vieetudiante.umontreal.ca/soutien-etudes/connaissance-francais/exigence-admission/tests-diplomes-acceptes#title-lis. Les résultats doivent attester de l'atteinte du niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) pour les trois compétences suivantes :

Veuillez prendre note que les tests de français TFI (Test de français international) faits après le 1er février 2023 ne sont plus acceptés. Toutefois, les résultats des tests TFI obtenus avant cette date et dont la validité n'est pas échue continueront d'être honorés jusqu'à leur date d'expiration. Un score minimal de 605/990 à ce test sera exigé pour l'admission.

Avoir une compréhension suffisante de l'anglais écrit, plusieurs lectures et documents de référence en santé publique sont en anglais.

2. Scolarité
La scolarité minimale est de un trimestre à temps plein.

3. Transfert
L'étudiant qui a réussi 9 crédits de cours (incluant le cours en biostatistique MSO6060 ou le cours d'épidémiologie MSO6011) dans le microprogramme et a conservé une moyenne cumulative de 3,2 peut présenter une demande écrite de transfert au D.E.S.S. à la direction des programmes de 2e cycle du Département qui recommande ou non le transfert. Le comité d'admission peut demander au candidat de se présenter à une entrevue.
Note : L'étudiant qui souhaite faire un passage au D.E.S.S. choisira des cours au choix qui correspondent aux cours obligatoires du D.E.S.S.

4. Exigence en communication scientifique en santé publique
En plus de réussir les cours du programme, l'étudiant doit développer ses compétences transversales par le biais des activités suivantes:

et ce de façon à satisfaire aux exigences de la Faculté.

Dates limites de dépôt des demandes d'admission

Assurez-vous de respecter ces périodes d’admission par trimestre avant le dépôt d'une demande.

Automne
  • Automne 2023: Du 15 août 2022 au 15 mars 2023
  • Automne 2024: Du 15 août 2023 au 15 mars 2024
Hiver
  • Hiver 2023: Du 1er août 2021 au 1er novembre 2022
  • Hiver 2024: Du 1er juin 2023 au 1er septembre 2023

Structure du programme (2-481-6-4)

Version 02 (A18)

Le microprogramme comporte 15 crédits.

Légende: CR. : crédit, H. : horaire, J : jour, S : soir

Segment 70

Les crédits du microprogramme sont répartis de la façon suivante : 3 crédits obligatoires, 6 crédits à option et 6 crédits au choix.

Bloc 70A Obligatoire - 3 crédits.

Cours Titre CR. H.
SPU 6600 Principes et enjeux de la santé publique 3.0 J

Bloc 70B Option - 3 crédits.

Cours Titre CR. H.
MSO 6011 Concepts et méthodes en épidémiologie 3.0 J
MSO 6060 Concepts de base en biostatistique 3.0

Bloc 70C Option - 3 crédits.

Cours Titre CR. H.
ASA 6754 Système de santé et santé des populations 3.0 J
MSN 6115 Santé et environnement 1 3.0 J
MSO 6612 Promotion de la santé et prévention 3.0

Bloc 70D Choix - 6 crédits.

Parmi les cours des répertoires des programmes de médecine sociale et préventive, de gestion, d'évaluation et politique de santé, de santé environnementale et santé au travail ou tout autre cours avec l'approbation du directeur de programme.

Programmes d'études à explorer

D'autres candidats intéressés par ce programme ont aussi déposé une demande d'admission dans les programmes suivants :

Programmes d'études Type Crédits Numéro Période
Diplôme d'études supérieures spécialisées 30 crédits 2-770-1-3 Jour
Doctorat de 1er cycle 200 crédits 1-450-1-0 Jour
Microprogramme de 2e cycle 15 crédits 2-481-6-4 Jour

Aperçu des expertises de recherche

Nos chercheurs participent concrètement à l’amélioration de la santé des Canadiens et des populations partout dans le monde par leurs travaux de recherche, leurs activités de plaidoyer ou de transfert de connaissances.

Ils sont affiliés à plusieurs centres de recherche parmi lesquels se trouvent :

 

Ils œuvrent aussi au sein de nombreux réseaux et milieux de pratique qui s’attachent à produire et à utiliser des connaissances de pointe en santé publique.

En savoir plus


Professeurs

Consultez la liste des professeurs du département incluant leurs spécialisations.

Répertoire des thèses et mémoires

Actualités sur la recherche