À la découverte des programmes d’études

Avec le doctorat de 1er cycle en optométrie, découvrez l’univers fascinant de la santé oculo-visuelle et joignez une grande communauté de spécialistes qui font une différence dans la vie des gens, petits et grands! 

Une profession qui allie dextérité et sociabilité

Avez-vous déjà remarqué à quel point l’œil est un organe important, complexe et fascinant? Et si vous portez des verres correcteurs, vous savez aussi que les troubles de la vision peuvent être très invalidants au quotidien. Quel travail gratifiant que celui d’aider les gens à bien voir!

Mais être optométriste, c’est beaucoup plus que de faire lire des lettres de différentes tailles sur des cartons. Pour pouvoir exercer la profession, il faut réussir les 197 crédits du programme de doctorat de 1er cycle qui s’échelonne sur 5 ans à plein temps!

Il faut donc avoir un réel intérêt, autant pour les sciences de la santé en général que pour l’optique, comme le précise Caroline, professeure agrégée à l’École d’optométrie et directrice adjointe aux études de 1er cycle.

« Il faut aussi de l’entregent, aimer travailler avec le public, être capable de faire preuve d’écoute et d’empathie. Ça prend également certaines habiletés techniques, entre autres une bonne dextérité, parce que l’optométriste est appelée à manipuler des instruments et à faire des interventions mineures mais délicates », ajoute-elle.

Il va de soi que vous aurez une foule d’occasions de développer au maximum toutes ces qualités et aptitudes. Tout au long de votre parcours, vous pourrez profiter du savoir-faire de notre personnel enseignant pour vous aider à réussir.

De l’aveu de Geneviève, bientôt diplômée, sa formation lui a même permis de développer des compétences utiles dans sa vie personnelle. « J’ai pu développer des stratégies d’écoute active, ce qui me sert dans ma vie en général, et les laboratoires m’ont aidée à être méthodique et rigoureuse », explique-t-elle.

Si, comme Geneviève, vous souhaitez œuvrer dans le domaine de la santé et avez un intérêt pour l’optique, les relations humaines et une technologie de pointe en constante évolution, vous pourrez vraiment mettre à profit vos talents et compétences en contribuant à la qualité de vie des personnes souffrant d’un trouble de la vision.

Un programme qui vous prépare selon les plus hauts standards de la profession

Entamer le programme de doctorat de 1er cycle en optométrie, c’est contribuer à l’ambition de positionner l’Université de Montréal parmi les chefs de file pour la formation et la recherche dans le domaine des sciences de la vision, de la santé oculaire et de la réadaptation en déficience visuelle au sein de la francophonie et sur le plan international. Rien de moins.

Le défi est aussi grand qu’emballant. C’est pourquoi tout est mis en place pour vous soutenir et vous permettre d’exercer votre profession selon les plus hauts standards éthiques et professionnels.

Grâce aux méthodes d’enseignement variées qui misent à la fois sur l’acquisition de connaissances et la pratique, vous aurez rapidement un avant-goût de ce que vous réserve le marché du travail. De plus, tout au long de votre cheminement, vous pourrez participer à des projets qui ont un impact immédiat dans la communauté.

« L’École d’optométrie est très impliquée socialement et à plusieurs niveaux. On n’a qu’à penser à la clinique mobile Regard collectif qui offre des soins oculo-visuels gratuits pour les personnes en situation d’itinérance à Montréal ou encore à L’extension, un centre de soutien en pédagogie et en santé pour les enfants en difficulté et leur famille du quartier Parc-Extension. Nos étudiants et étudiantes sont impliqués dans toutes ces activités », explique Caroline.

Un projet de vie, mille opportunités de carrière

En optométrie, il est tout à fait possible de choisir les conditions de pratique qui sont les mieux adaptées à vos goûts et à votre projet de vie. Les milieux d’exercice de la profession sont nombreux et variés. Annabelle, docteure en optométrie, est à même de le constater depuis 2018.

« Certains peuvent travailler 5 jours par semaine à la même clinique, mais d’autres vont travailler dans plusieurs cliniques. Personnellement, je travaille dans 2 cliniques privées où la composition des équipes et la clientèle sont différentes. Je travaille aussi à l’UdeM comme clinicienne. C’est une très grande clinique où il y a plusieurs spécialités. Enfin, je travaille à l’Institut national du sport avec des athlètes qui ont souffert de commotions cérébrales », raconte-t-elle.

Si vous avez la fibre entrepreneuriale, vous pouvez devenir associé ou même propriétaire d’une clinique. Il est également possible de joindre des missions humanitaires à l’international. Enfin, si l’avancement des connaissances dans ce domaine de la santé vous allume, vous pouvez poursuivre aux 2e et 3e cycles et vous orienter vers des activités de recherche ou l’enseignement.


Ce qu’il vous faut pour l’admission

D’entrée de jeu, vous devez savoir que la capacité d’admission au doctorat de er cycle en optométrie est limitée. Il vous faudra donc un excellent dossier scolaire en plus d’un excellent résultat à l’examen CASPerMD.

Cet examen vise à mesurer les compétences transversales (jugement, professionnalisme, éthique, capacité de travailler en équipe, etc.) par l'utilisation de scénarios (vidéos et écrits) inspirés de situations de la vie quotidienne. Votre résultat à cet examen peut être éliminatoire. Il est donc important de bien vous préparer.

Prenez bien connaissance de l’ensemble des exigences d’admission au doctorat de 1er cycle en optométrie avant de faire votre demande.


L’optométrie en 360

Vous êtes dans le doute quant à votre choix de programme d’études? Utilisez Affiniti pour y voir plus clair!

Vous voulez connaître tous les détails du doctorat de 1er cycle en optométrie? Avec plaisir!

Vous voulez en savoir plus sur la profession? Voici quelques liens utiles :

  • Ordre des optométristes du Québec
  • Association des optométristes du Québec

Vous avez une question pressante? Clavardez avec le personnel de l’admission!

Vous voulez voir à quoi ressemble la vie étudiante chez nous? Abonnez-vous au compte Instagram @umontreal.futuretudiant!


À propos de l'auteur(e)
Sarah Paradis

Sarah est agente de communication au SAR depuis l'automne 2020. Communicatrice passionnée, elle raffole de la création de contenu numérique, de l'évènementiel et de l’animation. Fière Montréalaise, elle est amoureuse de sa ville et de tout ce qu’elle a à offrir. Avec Sarah, vous vous sentirez toujours comique, comme elle a le rire très facile! 

Création de contenu
Animation
Fan de chiens

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.