VIE ÉTUDIANTE

Vous vous voyez déjà au Canada, au milieu de ses grands lacs ou en train de marcher dans la slush, la tuque au vent après avoir dîné avec votre gang… Vous ne comprenez pas pantoute ce que vous êtes en train de lire ? On se calme le pompon : lisez attentivement le lexique qui suit. Bienvenue (au Québec) !

Abreuvoir : fontaine à eau

Activités d’accueil associatives : activités festives et sociales qui ont lieu à la rentrée pour permettre aux étudiants de bien commencer l’année. Ils se retrouvent généralement entre étudiants d’un même programme pour faire connaissance avant le début des cours.

Allo : l’expression signifie « bonjour », elle est utilisée à toutes les sauces et plusieurs fois par jour quand on s’adresse à quelqu’un ! À elle seule, elle traduit la légendaire gentillesse des Québécois et toute la chaleur humaine qui les incarne. Ils sont tellement « fins » (« bons ») !

À tantôt : à toute à l’heure. Utilisé seul, « tantôt » réfère autant au passé qu’à l’avenir (« tantôt, j’ai fait ça » ou « je le ferai tantôt »)

Avoir de la misère : avoir du mal

Avoir un lift : avoir un covoiturage

Bienvenue : de rien. L’expression est aussi un calque direct de l’anglais «You’re welcome».

Bobette(s) : sous-vêtements (culottes, slips, boxers, caleçons, etc)

Bonjour : au Québec, il s’agit d’une forme de salutation, quel que soit le moment de la journée ! Voilà pourquoi il arrive qu’on nous lance « bonjour » pour nous dire « au revoir ».

Blé d’Inde : maïs. La fameuse « épluchette de blé d’Inde » consiste, quant à elle, en une fête à l’occasion de la récolte au cours de laquelle on effeuille le maïs entre amis et/ou en famille.

Retrouvez l'ensemble du lexique québécois en cliquant ici :

C’est bon, vous avez tout compris ? Rassurez-vous, inutile de parler parfaitement québécois pour envisager des études au Québec… Au contraire ! Sur place, c’est en apprenant que vous apprécierez encore plus le charme de la Belle Province et de ses habitants.

Pour en savoir plus sur les études à l’Université de Montréal :

Étudier à Montréal après un bac L, ES ou S : quels programmes choisir?

Linda, étudiante française en journalisme : « pourquoi j’ai choisi l’UdeM »

Montréal : qu’en pensent les étudiants de l’UdeM ?

La France à Montréal

À propos de l'auteur
Daisy Le Corre

Daisy est journaliste et chargée de projet au Service de l'admission et du recrutement. Amoureuse des mots et de la vie des gens, elle a toujours des idées plein la tête! Indiscrétion : elle voue un culte infini à Catulle Mendès, l'auteur qui lui permet d'étudier l'androgynie dans les oeuvres décadentes du 19e siècle. Raison pour laquelle elle poursuit sa recherche en littératures à l’UdeM…

Globe-trotteuse
Plume à papote
Queer

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Le test cursus: pour trouver votre voie