Témoignage | Éducation

Karine Larue, 23 ans, a étudié au Cégep André-Laurendeau à LaSalle, en techniques de bureautique pour faire comme sa mère, avant de réaliser (grâce à un stage) qu’elle n’aimait pas le travail de bureau. Elle étudie aujourd’hui au bac en enseignement de l’éducation physique et à la santé à l’UdeM. 

« J’ai d’abord été entraîneuse de soccer dans des écoles primaires, c’est là que j’ai réalisé que je voulais faire un bac en enseignement de l’éducation physique! J’ai adoré le contact avec les jeunes », raconte Karine dont les semaines sont maintenant rythmées par des cours de kinésiologie, de piscine, d’aptitudes physiques, de volleyball et de badminton, entre autres.

« Ce n’est pas le genre de programme où tu es tout le temps assis à un bureau : au contraire, tu es aussi sur un plateau sportif en train d’apprendre des sports en vue de ton futur métier d’enseignant », rapporte l’étudiante qui apprécie le côté moitié pratique moitié théorique offert par l’UdeM. « Le CEPSUM est aussi très utile pour suivre les enseignements. »

« Ce n’est pas le genre de programme où tu es tout le temps assis à un bureau : au contraire, tu es aussi sur un plateau sportif en train d’apprendre des sports pour ton futur métier d’enseignant. »

Karine hésite encore : Une fois qu’elle aura décroché son bac, suivra-t-elle une maîtrise à temps partiel ou un certificat ou une spécialisation pour enseigner spécifiquement au primaire? « Il me reste un an pour choisir. Mon stage au primaire m’a vraiment plu notamment grâce à l’énergie dégagée par les jeunes. Au secondaire, je trouve cela plus difficile de motiver les élèves! »

La sportive n’hésite pas à répandre la bonne parole auprès de celles et ceux qui envisageraient de suivre le même chemin qu’elle. « Les stages sont très importants : ce que tu apprends en théorie, c’est une chose mais ce que tu apprends en pratique, c'en est une autre ! Il faut vraiment mettre la théorie en pratique. »

Pour en savoir davantage

Baccalauréat en enseignement de l'éducation physique et à la santé

Faculté des sciences de l'éducation

À propos de l'auteur
Daisy Le Corre

Daisy est journaliste et chargée de projet au Service de l'admission et du recrutement. Amoureuse des mots et de la vie des gens, elle a toujours des idées plein la tête! Indiscrétion : elle voue un culte infini à Catulle Mendès, l'auteur qui lui permet d'étudier l'androgynie dans les oeuvres décadentes du 19e siècle. Raison pour laquelle elle poursuit sa recherche en littératures à l’UdeM…

Globe-trotteuse
Plume à papote
Queer

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Le test cursus: pour trouver votre voie