Études | Sciences infirmières

Chaque année, des étudiantes et étudiants franchissent les portes de la Faculté des sciences infirmières (FSI), prêts à tout pour exercer une profession qui leur tient à coeur. Leur première ambition? « Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours », comme Louis Pasteur l’a formulé trois siècles avant eux.

Thao, Angela et Saravanabavan font partie de ces étudiants. Inscrits au baccalauréat en sciences infirmières à l’UdeM, ils ont tous les trois été séduits par la profession pour des raisons bien précises comme ils nous le racontent ici, en plus de nous confier leurs projets pour l’avenir : 

Le baccalauréat en sciences infirmières, pour quoi faire?

L’objectif du baccalauréat est simple : former des infirmières et infirmiers cliniciens généralistes capables de planifier et de prodiguer des soins à des clientèles de tous âges.

L’apprentissage est souvent réalisé en petits groupes à partir de cas cliniques typiques. Comme l’a expliqué Thao dans notre vidéo, les étudiants ne restent pas assis sur leurs chaises à écouter leur professeur, place à l’action!

Raison pour laquelle une large place est accordée aux exercices simulés en laboratoire. La FSI possède d’ailleurs cinq laboratoires équipés de matériel de pointe qui permettent de reproduire diverses situations de soins que l’on retrouve dans le milieu hospitalier, y compris les soins critiques. 

D’autres laboratoires accueillent aussi des petits groupes pour développer des habiletés interpersonnelles : communication, travail d’équipe, approche de la personne et de sa famille.

La formation poussée des bachelières et bacheliers en sciences infirmières leur permet aussi de prodiguer certains soins spécialisés : soins intensifs, d’urgence, coronariens, etc., et d’assurer le suivi des personnes qui présentent des problèmes de santé complexes. Le baccalauréat en sciences infirmières donne également accès à la formation de super infirmière, offerte aux cycles supérieurs.

Les cycles supérieurs vous intéressent?

Au 2e cycle, les étudiants de la FSI ont la possibilité de découvrir le milieu de la recherche et de l’enseignement, tout en créant des liens essentiels à la poursuite de leur carrière et/ou en intégrant des groupes de recherche ciblés.

Enfin, pour celles et ceux qui seraient tentés par un 3e cycle, la Faculté des sciences infirmières (FSI), riche en histoire, est un lieu d’enseignement de choix pour les études doctorales. Elle offre une grande liberté intellectuelle pour construire un projet doctoral et cela transparaît dans la richesse des projets qui y sont développés. Elle encourage également l’innovation et le soutien par le biais de nombreux concours de bourses. Choisir la FSI, c’est aussi faire le choix d’étudier en français et de contribuer à l’essor des sciences infirmières au sein de la francophonie.

En savoir plus

Pour de plus amples informations concernant les programmes en sciences infirmières, veuillez consulter notre site Web à cette adresse :
http://umtl.ca/1jTxLks

À propos de l'auteur
Daisy Le Corre

Daisy est journaliste et chargée de projet au Service de l'admission et du recrutement. Amoureuse des mots et de la vie des gens, elle a toujours des idées plein la tête! Indiscrétion : elle voue un culte infini à Catulle Mendès, l'auteur qui lui permet d'étudier l'androgynie dans les oeuvres décadentes du 19e siècle. Raison pour laquelle elle poursuit sa recherche en littératures à l’UdeM…

Globe-trotteuse
Plume à papote
Queer

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Le test cursus: pour trouver votre voie