Plusieurs de vos camarades ont un emploi étudiant? Vous aimeriez faire de nouvelles rencontres tout en accumulant un peu d’argent de poche? Vous désirez ajouter des cordes à votre arc tout en améliorant votre curriculum vitæ? Retrouvez tous nos conseils et astuces dans cet article conçu spécialement pour l’étudiant et l’étudiante en quête d’un petit boulot sympa à faire durant ses études! C’est parti!

Comment gérer un emploi étudiant en plus des études?

Quelques points sont à prendre en compte avant de lancer vos recherches. Nous vous recommandons, en premier lieu, de vous poser ces quelques questions :

  • Avez-vous assez de temps en dehors des études?
  • Combien d’heures pourrez-vous consacrer à votre emploi étudiant?
  • Existe-t-il des petits jobs en lien avec votre domaine d’études?

En effet, et c’est bien important, votre réussite scolaire doit rester votre priorité. Selon, bien sûr, la charge de travail imposée par votre programme d’études, un horaire de 10 à 15 heures par semaine est habituellement la norme pour réussir à bien équilibrer petit boulot et université. Sachez respecter vos limites, ce qui fonctionne pour votre camarade de classe peut très bien être source d’angoisse pour vous.


Où chercher un emploi étudiant ?

Il existe de nombreuses méthodes pour dénicher un emploi étudiant. En voici quelques‑unes :

 

  • Le site du CÉSAR de l’UdeM – Il est parfait pour découvrir des offres d’emploi. Celles-ci sont classées par domaines d’études, sur le campus ou hors campus – jouez avec les filtres pour trouver l’offre rêvée.

  • Les groupes Facebook – Ils peuvent être très pratiques pour vous trouver un emploi à temps partiel. Par exemple, si vous désirez dénicher un emploi en restauration, vous trouverez le groupe « staff de bar & resto Montréal ». Informez-vous auprès de votre entourage!

  • Le site d’Emploi-Québec.

  • Le bouche-à-oreille et la candidature spontanée : « Se promener dans Montréal en emportant une pile de 30 CV sur soi et en déposer là où l’on aimerait travailler! C’est ce que j’ai fait et cela a fonctionné. Le bouche-à-oreille est aussi très efficace! Il m’est arrivé de décrocher un contrat grâce à un ami dont le patron cherchait justement quelqu’un pour travailler à ses côtés. » — Charlotte, diplômée à la maîtrise en relations industrielles à l’UdeM

  • Les sites spécialisés – Plusieurs sites sont conçus expressément pour simplifier vos recherches et votre prise de contact avec votre futur employeur. Par exemple, le site Grenier aux emplois est l’outil idéal pour ceux et celles qui se chercheraient un emploi dans le domaine des communications, des médias, du marketing et du Web.

Une jeune femme rédige un mot

L’emploi étudiant visé n’a aucun lien avec votre programme d’études?

Cela ne devrait pas vous réfréner! En effet, même si ce dernier peut ne pas être une valeur ajoutée à votre CV, lorsque vous chercherez un poste dans votre domaine, vous en retiendrez des compétences transférables pertinentes. Par exemple : le sens du travail d’équipe, une bonne aisance à communiquer, le sens de la priorisation, une facilité à résoudre des problèmes ou à gérer des crises, etc. Ces nouvelles aptitudes vous permettront certainement de vous épanouir, de mieux vous connaître, mais aussi de découvrir ce que vous désirez retrouver dans votre emploi idéal. Vous pourriez même vous trouver une passion encore méconnue pour ce domaine particulier, qui sait?

Fier d’avoir travaillé comme chef d’équipe chez McDonald’s avant d’être embauché comme chargé de projet dans son domaine, Youen, ancien diplômé de l’UdeM en éducation, recommande aux futurs étudiants et étudiantes de s’ouvrir à toutes les possibilités qui se présenteront, mais surtout d’être proactifs.


En ce qui concerne le CV et l’entretien d’embauche, comment se préparer?

Plusieurs guides, conçus par le CÉSAR, peuvent vous aider dans vos recherches d’emploi. Jetez-y un œil si vous avez besoin d’informations pratiques telles que comment concevoir votre CV, où commencer votre recherche, comment faire bonne figure à l’entrevue, etc. Bref, une panoplie de conseils pertinents rassemblés pour vous assister dans vos démarches.  

 Les essentiels : CV et lettres

 L’entrevue : le déroulement et son contenu

Travailler sur le campus

Sur le site du Bureau des étudiants internationaux (BEI), il est stipulé que « [p]endant leur séjour au Canada, les étudiants étrangers sont autorisés à travailler sur le campus de l’Université, même si cet emploi n’est pas lié à leurs études. Le permis d’études délivré par les autorités canadiennes tient alors lieu de permis de travail. Aux cycles supérieurs, il est possible d’occuper un poste d’assistant de recherche ou d’auxiliaire d’enseignement (moniteur, correcteur, etc.). Ces postes sont attribués selon le dossier universitaire et les besoins des départements ».

Travailler hors campus

Le Bureau des étudiants internationaux (BEI) mentionne aussi que « [d]epuis le 1er juin 2014, les titulaires de permis d’études au Canada peuvent acquérir une expérience de travail en travaillant à l’extérieur du campus tout en poursuivant leurs études, ceci sans permis de travail, s’ils respectent les conditions suivantes :

  • posséder un permis d’études valide;
  • être un étudiant à temps plein dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme (excluant les étudiants inscrits en programme d’échanges, étudiants libres, étudiants inscrits en programme d’année préparatoire).

Si vous êtes admissible, votre permis d’études vous permettra de travailler jusqu’à 20 heures par semaine pendant les sessions d’études normales (sessions d’automne et d’hiver) et à temps plein pendant les congés prévus au calendrier scolaire, comme les vacances d’hiver ou d’été, ou la semaine de relâche.

Vous devrez, par contre, faire les démarches nécessaires pour obtenir un numéro d’assurance sociale auprès de Service Canada et vous trouver un emploi ».

Sur ce, nous vous souhaitons bonne chance dans vos démarches! 😊

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Université d'été 2021
Le test cursus: pour trouver votre voie