Naviguer dans cette page

Perspectives d'avenir

Les besoins en termes de main-d’œuvre en intervention sociale, sans nécessairement avoir une formation spécialisée menant à un permis d’exercice, sont importants pour des raisons d’ordre sociodémographique et liés au roulement des effectifs. Une grande variété de carrières existe dans le réseau de la santé et des services sociaux et le milieu communautaire.

De nombreux finissants des programmes de 1er cycle universitaire en sciences sociales obtiennent leur premier poste dans le secteur communautaire présent dans plusieurs champs (p. ex. intervention en enfance, en jeunesse, auprès des couples, des familles, des aînés, en santé mentale, en délinquance, auprès des communautés ethniques et des collectivités).

Lorsqu’ils recrutent des intervenants, ces organismes ont tendance à privilégier un candidat qui présente un profil universitaire. De tels postes servent bien souvent de tremplin permettant d’obtenir auprès de diverses clientèles un emploi d’intervenant non réservé à des professionnels membres d’un ordre, entre autres au sein des constituantes des CIUSSS, CISSS ou autres hôpitaux et établissements du réseau, ou même un poste d’agent avec des responsabilités de gestion dans le réseau gouvernemental.

Signaler un changement