Admission

Faculté de médecine

DES de compétence additionnelle en médecine familiale – clinicien érudit (profil académique)

Études médicales postdoctorales 6-483-1-4

mars 2024
Début du trimestre
Offert au campus Montréal

Cette formation supplémentaire d’un an offre un programme principalement académique auquel s'ajoute une journée de clinique par semaine, permettant au résident ou résidente d’offrir des soins continus à son groupe de patients et patientes.

Survol du programme

À propos

Développez vos compétences en médecine familiale – clinicien érudit

Destinés aux futurs médecins de famille qui aspirent à une carrière universitaire et à un rôle de leader dans le développement de la discipline.

Le projet personnel obligatoire, qui sera développé tout au long de l'année par le résident, devra s'arrimer à un des thèmes prioritaires du DMFMU :

  • Soins critiques et soins de première ligne
  • Prévention et gestion des maladies chroniques
  • Pratiques cliniques et organisationnelles de la première ligne
  • Approche de santé globale pour les personnes qui utilisent des drogues
  • Partenariat avec les patients et le public et savoirs expérientiels
  • Pédagogie médicale

L’Université de Montréal offre 2 postes pour l’année additionnelle en clinicien érudit. Pour profiter de la formation avancée offerte par les différents programmes de 2e cycle, l’inscription à un programme de maîtrise est grandement encouragée. Le programme ne permet pas de compléter une maîtrise, dans le cas où le résident ou la résidente désire compléter ce programme et obtenir ce diplôme supplémentaire. Le candidat ou la candidate pourra se renseigner sur les bourses disponibles afin de lui permettre de terminer son mémoire de maîtrise en début de carrière.

Lire la suite
  • Au terme du programme, la finissante ou le finissant sera mieux préparé à assumer les responsabilités de clinicien enseignant et sera familiarisé avec les différentes méthodologies de recherche de première ligne (practice-based research).
  • Une formation avancée en pédagogie médicale permettra au résidente ou à la résidente de contribuer au développement d’innovations pédagogiques dans un programme d’enseignement au pré ou au post-gradué.
  • Le programme de clinicien érudit est un des programmes avancés du Département de médecine de famille et de médecine d’urgence (DMFMU).

Cours et particularités

Ce programme de résidence est d'une durée de 1 an avec salaire. Le programme consiste en une année de formation supplémentaire concentrée en 2e année ou en 3e année.

Répartition du temps

  • 20% : en clinique afin d’assurer la continuité de soins auprès de sa clientèle, auxquelles peuvent être ajoutées des activités de métasupervision peuvent être organisées localement avec la CUMF. (ex. : supervision d’externe supervisée par le R3, lui-même supervisé, dans cette activité, par un enseignant)
  • 80% : scolarité de niveau maîtrise et développement d’un projet personnel supervisé par un directeur.

Programmes académiques

Le programme d’études variera selon les objectifs de carrière de chaque résident ou résidente. L’inscription à un programme de maîtrise est grandement encouragée. Les résidents ou les résidentes pourront choisir une des disciplines de recherche suivantes pour approfondir la question qui les intéresse : sciences de l’éducation, épidémiologie et santé communautaire, recherche évaluative, recherche clinique, administration de la santé ou un parcours en pédagogie médicale ou tout autre programme universitaire pertinent.

Les principales activités pédagogiques sont les suivantes :

  • Cursus de cours obligatoires selon la maîtrise choisie (minimum de 12 crédits de formation académique par session propre à la discipline choisie)
  • Séminaires spécifiques au programme de clinicien érudit (en élaboration et selon les besoins des résidents)
    • Préparer un CV et demande de bourses
    • Choisir une question de recherche
    • Utiliser tôt un logiciel de références bibliographiques

Les résidentes ou les résidents sont invités aux comités de programmes et y présentent l’avancement de leurs travaux ;

  • Travaux dirigés sur la question personnelle choisie.

Parcours en enseignement (pédagogie universitaire)

Voici des exemples de maîtrise offerte à l’Université de Montréal :

  • Maîtrise pédagogique universitaire des sciences de la santé. L’option Pédagogie universitaire des sciences médicales vise spécifiquement à former des professionnels qui auront les habiletés nécessaires pour planifier, réaliser et publier un projet de recherche en éducation dans leur milieu de pratique, tout en étant capables de justifier chacun des choix méthodologiques effectués.

Méthodes d’évaluation

Évaluation formative

  • Rencontre trimestrielle avec le directeur du travail académique.
  • Présentation de l’évolution du travail pendant les réunions du comité de programme.
  • Évaluation trimestrielle du travail clinique.

Évaluation sommative

  • Succès des cours de 2e cycle.
  • Travail écrit sous forme d’article ou de protocole de recherche en visant une soumission à un comité d'éthique, organisme subventionnaire ou revue pour publication.
  • Évaluation des activités cliniques et d'enseignement du travail clinique de continuité de soins.

Centres de formation

  • Les résidentes et les résidents affiliés à l’une des cliniques universitaires de médecine de famille (CUMF) de la région de Montréal pourront poursuivre leurs activités de formation dans ce milieu. Par contre, celles et ceux qui étaient dans une CUMF en région et dont la scolarité doit être suivi sur place, seront intégrés à une nouvelle CUMF urbaine.

Exigences d'admission

Conditions d’admissibilité

Assurez-vous de sélectionner vos choix pour afficher les conditions d’admissibilité qui s’appliquent à vous.

Conditions générales d’admissibilité

Pour être admissible à titre d’étudiant régulier et sous réserve de la qualité du dossier, le candidat doit soit :

  • satisfaire aux conditions générales d’admissibilité (section 5.3) du Règlement des études médicales postdoctorales;

  • et respecter la règle sur l'éloignement de la pratique.
     

    Règle sur l'éloignement de la pratique

    Le candidat qui dépose une demande d’admission doit pouvoir démontrer à l’aide d’une documentation officielle qu’il a soit :

    • terminé sa formation médicale de 1er cycle (doctorat en médecine, M.D.) ;
    • été en stage dans un programme de résidence ;
    • pratiqué la médecine de façon autonome,
    • à l’intérieur des quatre années précédant la demande d’admission.

    La préférence sera accordée aux candidats qui pourront démontrer qu’ils ont eu une pratique clinique autonome, soutenue et continue sur une durée minimale d’une année au cours des deux années précédant la demande. À noter que les stages d’observation et la télémédecine ne sont pas considérés comme étant une pratique clinique autonome.

    Adoptée par le Comité des études médicales postdoctorales (2022-CEMP-65-res01), 14 décembre 2022
    Révisée le 12 juin 2024

Conditions propres à ce programme

Préalables

  • Être inscrit à une résidence en médecine familiale dans un programme agréé par le Collège des médecins de famille du Canada ou l’avoir terminé.
  • Dossier scolaire supérieur ou exceptionnel.

Pour toute communication ou correspondance au sujet du programme de résidence en médecine de famille du programme de clinicien érudit, le candidat doit s’adresser au secrétariat de la direction du programme de médecine de famille.

Exigence de français à l’admission

Dans le cadre de sa mission de former des médecins compétents, la Faculté doit s’assurer de prendre les moyens nécessaires afin de préserver la sécurité des patients.

Tout résident ou moniteur qui souhaite effectuer de la formation médicale postdoctorale à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, doit avoir une connaissance suffisante de la langue française. On définit un moniteur comme toute personne qui poursuit une formation médicale postdoctorale (résidence ou fellowship), en étant rémunéré par une source de financement autre que la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Afin de permettre à ces résidents ou moniteurs de s’adapter à leur nouveau milieu et à leur nouvel environnement francophone, le directeur de programme pourra autoriser le résident ou le moniteur à effectuer des stages non contributoires pendant les deux ou trois premiers mois de sa formation.

À l’issue des trois premiers mois de sa formation, il pourrait être exigé du résident ou du moniteur, à la discrétion du vice-décanat aux études médicales postdoctorales, qu’il complète avec succès un examen de français.

Si après cette période le directeur du programme constate que de laisser poursuivre la formation du résident ou du moniteur pourrait mettre en péril la sécurité des patients vu la non maîtrise du français, il pourra après discussion avec le vice-doyen des études médicales postdoctorales, enclencher le processus de recommandation d’abandon ou exclusion.

Notez que les critères quantitatifs ci-dessus ne remplacent pas l’analyse qualitative de votre dossier. Ces critères sont publiés uniquement à titre indicatif. Une admissibilité à un programme d’études ne garantit pas une offre d’admission. Les informations contenues sur cette page sont modifiables sans préavis.

Besoin d’info sur le programme?

Besoin d’info sur l’admission?