Université de Montréal

Microprogramme de 1er cycle en santé mentale : mentorat pour pairs aidants

Faculté de l'éducation permanente Direction Éducation permanente

Sommaire et particularités

Numéro

1-540-6-0

Cycle

1er cycle

Titre officiel

Microprogramme de premier cycle en santé mentale : mentorat pour pairs aidants

Type

Attestation

Crédits

10 crédits

Durée

1 an

Personnes-ressources

Information sur le programme

Présentation

Lorsqu’il s’agit d’une maladie revêtant un caractère de chronicité, en plus de l’information de base pour comprendre la maladie et être partenaire de ses propres soins, il est nécessaire aussi d’apprendre et de mettre en pratique des façons de vivre au quotidien malgré et au-delà de la persistance ou de la sévérité éventuelle de cette maladie.

Cette expérience du rétablissement, qui n’est pas la même que celle de la guérison, est particulièrement propice au partage entre des pairs étant ou ayant été aux prises avec des défis similaires. Ils peuvent partager entre eux des stratégies d’adaptation. Le mentor pair aidant est donc une personne qui présente ou qui a présenté un problème de santé mentale, peut-être subséquemment à un problème de santé physique, et dont les attitudes, les aptitudes personnelles et la formation en font un modèle de rétablissement positif autant pour les soignants que pour les soignés. Il représente une source d’espoir et de reprise du pouvoir d’agir tout en procurant du soutien psychosocial aux personnes qu’il accompagne en facilitant son maintien dans la communauté à titre de citoyen à part entière. Le mentor pair aidant favorise ainsi la reconnaissance, par les personnes avec qui il est en contact (les « pairs aidés »), de la valeur de leur propre vécu et savoir expérientiel.

Ce module de formation de mentorat pour pairs aidants en santé mentale est accessible à toute personne désireuse de canaliser en expertise accréditée son expérience de vécu avec la maladie, la sienne ou celle d’un proche et ce, de manière à faire bénéficier autrui de cette expertise. Les étudiants seront exposés à de l’information médicale de base sur l’organisation des soins et services ainsi que sur les différents processus de rétablissement et d’autogestion des maladies mentales ou physiques chroniques. Ces connaissances seront ensuite mises à profit dans différents milieux de stage (réseau public de santé et services sociaux, organisme associatif et communautaire, entreprise privée, etc.). Le rôle des mentors pairs aidants dans leurs milieux respectifs sera de contribuer à la mobilisation des aptitudes personnelles et du potentiel de résilience chez leurs pairs aidés aux prises avec des problèmes de santé. Ils aideront ces personnes à devenir et rester les premiers artisans de leur propre parcours global de rétablissement.

S’inspirant des principes de l’éducation thérapeutique, l’approche préconisée par le mentorat vise à aider tout patient à acquérir ou maintenir les compétences dont il a besoin pour gérer au mieux sa vie avec la maladie afin de maintenir et améliorer lui-même sa qualité de vie. Il s’agit d’un ensemble d’activités organisées comprenant un soutien psychosocial, des activités conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur condition de santé, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières, des ressources des milieux associatifs et communautaires et des comportements liés à la santé, à la maladie et au rétablissement.

Ce module de formation de mentorat pour pairs aidants en santé mentale propose un cheminement d'études permettant aux étudiants de développer des compétences de communication et de relation d’entraide de niveau universitaire et en tenant compte de leur formation antérieure, de leur expérience professionnelle, de leur expérience du rétablissement, ainsi que de leurs objectifs personnels.

Objectifs

Au terme de leur formation, les étudiants auront acquis les connaissances et les compétences communicationnelles et relationnelles nécessaires pour oeuvrer en tant que mentors pairs aidants dans leur milieux respectifs. Ils pourront en outre:

Forces

Perspectives d'avenir

Au terme de leur formation, les mentors de rétablissement recevront une attestation de réussite du module crédité en médecine. Ils pourront œuvrer à titre d’auxiliaires de recherche, de soins ou d’enseignement dans des disciplines et des départements reliés aux sciences de la santé, ou encore poursuivre leur cheminement académique dans d’autres domaines.

Exemples de professions possibles

Conditions d'admissibilité

Pour être admissible, le candidat doit :

Base DEC:

Autre condition, sous réserve de la qualité du dossier:

Exigence de français à l’admission

Pour être admissible, tout candidat doit fournir la preuve d’un niveau de connaissance du français correspondant à celui exigé pour ce programme d'études. À cette fin, il doit :

 

 

Mise à niveau obligatoire en français écrit dans certains programmes : il est possible qu’après son admission, une personne doive se soumettre à une évaluation en français écrit, puis réussir des cours de mise à niveau. Pour savoir si cette mesure s’applique, consulter le Règlement propre à ce programme d’études; si l’article 6.6 n’y figure pas, c’est que le programme n’implique pas de mise à niveau obligatoire en français. Pour en savoir plus sur l’évaluation obligatoire en français écrit, consulter le site du Bureau du français dans les études.

Catégories de candidats

Capacité d'accueil

La capacité d'accueil est limitée à 30 places.

Remarques

Dates limites de dépôt des demandes d'admission

Assurez-vous de respecter ces périodes d’admission par trimestre avant le dépôt d'une demande.

Automne
  • Automne 2023: Du 15 août 2022 au 1er juin 2023

Structure du programme (1-540-6-0)

Version 00 (A22)

Le microprogramme de premier cycle comporte 10 crédits.

Légende: CR. : crédit, H. : horaire, J : jour, S : soir

Segment 70

Tous les crédits du Microprogramme sont obligatoires.

Bloc 70A Obligatoire - 10 crédits.

Cours Titre CR. H.
PST 1000 Rétablissement et santé globale 3.0 J
PST 1001 Éthique du rétablissement 1.0 J
Cours Titre CR. H.
PST 1100 Stage de mentor pair aidant 3.0 J
SPU 2030D Systèmes de santé et santé publique 3.0 J

Règlement des études de 1er cycle

Consulter les règlements des études de 1er cycle : http://secretariatgeneral.umontreal.ca/documents-officiels/reglements-et-politiques/reglement-des-etudes-de-premier-cycle/

Règlement propre à ce programme d'études

Dans ce programme d'études, les études sont régies par le Règlement des études de premier cycle Règlement des études de premier cycle et par les dispositions suivantes :

Art. 6.3 Régime d'inscription :

L'étudiant s'inscrit à temps partiel

Art. 6.4 Prescriptions d'inscription
L'étudiant s'inscrit aux cours en suivant le cheminement suivant: 1er trimestre : cours PST 1000; 2e trimestre : cours PST1001; 3e trimestre : cours PST 1100. L'étudiant inscrit doit suivre le cours SPU2030D à l'un ou à l'autre de ces trimestres.

Art. 6.10 Scolarité
La scolarité minimale du programme est de 3 trimestres, la scolarité maximale, de deux années.

Art. 13.4 Modalité de reprise à la suite d'un échec à un cours
De façon générale, l'étudiant qui échoue un cours doit se soumettre à un examen de reprise ou faire un travail de reprise. S'il échoue un stage obligatoire, il doit le reprendre.

Art. 14.1 Système de promotion
La promotion par cours prévaut dans le programme.

Art. 14.3 Probation
Sans remettre en cause l'application des dispositions relatives à la probation prévues au Règlement des études de 1er cycle, l'étudiant dont la moyenne, avant examen de reprise, est d'au moins 2,0, mais qui a échoué soit à un cours obligatoire ou plus, soit à des cours totalisant trois crédits ou plus, est mis en probation.

Art. 15 Normes de succès - programme
En plus de réussir les cours du programme, l'étudiant doit développer ses compétences transversales par le biais des activités qui lui sont proposées dans le cadre du stage PST1100.

Art. 18 Octroi de grades et attestations
La réussite du programme donne droit à une attestation.