Vie étudiante | Montréal

Dans une métropole comme Montréal, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et de dénicher des bons plans! Pas de panique, voici les conseils avisés de Sarah et d'Alexandre, étudiants à l’UdeM. Suivez les guides!

1- Bon plan « poutine »

Manger une « poutine » à Montréal, c’est un peu le passage obligé surtout quand il fait froid! « Celles de La Banquise, rue Rachel, sont les plus réputées, mais j’aime aussi celles du restaurant La Mâche, rue Saint-Denis, où vous trouverez même des “pâtés chinois”, un plat typique », raconte Sarah, 29 ans, étudiante au postdoctorat à la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe.

© Yuri Long

 

2- Bon plan pour faire la fête

Si vous avez à peine 20 ans, rendez-vous au bar Les Foufounes électriques! L’ambiance devrait vous convenir et les tarifs sont avantageux en fonction des soirées. « Sur la rue Saint-Denis, on trouve aussi Le Saint-Sulpice, aux multiples ambiances: une énorme terrasse, des salles plus tranquilles pour boire un verre, dont l’une possède même une cheminée au centre! » Du côté du campus de Saint-Hyacinthe, d’après Sarah, c’est au Bilboquet que ça se passe. « C’est une microbrasserie où les propriétaires font leur propre bière: il y a un petit fond musical, c’est très sympa. Pour manger et boire, il y a Le Bouffon, dont les burgers sont fabuleux. Pour le karaoké, je vous recommande vivement Le Grand Tronc. »

 

3- Bon plan job

D’après Alexandre, étudiant en sciences de la communication à l’UdeM, « si tu ne trouves pas de job à Montréal, c’est que tu n’es pas doué(e)! » Quand il était dans la restauration, il lui arrivait de travailler quatre heures par jour et de repartir avec 70 $ grâce aux pourboires… Avec 1 000 $ par mois, le jeune homme estime vivre correctement.

© Société des arts technologiques [SAT]

 

4- Bon plan récupération

Très urbaine et hyperconnectée, Montréal a aussi un côté très « bon marché ». « Cela fait cinq ans que je vis ici, je n’ai jamais acheté un meuble! À Montréal, la récupération est un art à part entière, et ça fonctionne , raconte Alexandre, qui a pris l’habitude de guetter les meubles que ses voisins déposent sur le trottoir. Sur le campus aussi, les bonnes affaires font florès! Les étudiants vendent parfois des meubles et appareils ménagers usagés à petit prix. Renseignez-vous.

 

5- Bon plan Mile-End

Étudier à l’UdeM et vivre dans le Mile-End, c’est LE vrai bon plan! « Tu es à cinq minutes en vélo de l’Université. C’est un quartier plutôt anglophone où il y a tout ce qu’il faut: des bars végétariens/végétaliens, beaucoup de concerts et d’arts de rue, et des expositions géniales à la galerie Fresh Paint, entre autres… », s’enthousiasme Alexandre. Même son de cloche chez Élise, étudiante en optométrie à l’UdeM. « Le Mile-End est un coin idéal où vivre. Les loyers sont peu élevés, et la communauté juive qui peuple le quartier est très variée: on y vit bien tous ensemble. »


Cet article provenait de l'Étudiant. Pour voir les autres articles, cliquez ici.

À propos de l'auteur
Daisy Le Corre

Daisy est journaliste et chargée de projet au Service de l'admission et du recrutement. Amoureuse des mots et de la vie des gens, elle a toujours des idées plein la tête! Indiscrétion : elle voue un culte infini à Catulle Mendès, l'auteur qui lui permet d'étudier l'androgynie dans les oeuvres décadentes du 19e siècle. Raison pour laquelle elle poursuit sa recherche en littératures à l’UdeM…

Globe-trotteuse
Plume à papote
Queer

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Le test cursus: pour trouver votre voie