Budget étudiant | Chronique

Ne laissez pas les stress financiers venir à bout de votre projet d’études à l’international. Cessez de faire l’autruche face à votre budget étudiant : c’est le moment de prendre en main vos finances! Découvrez mes trucs et astuces pour établir de manière efficace un plan d’action, ET S’Y TENIR!

Il y a un peu plus d’un an, je me trouvais en train de pleurer sur l’état de mes finances. J’ai un prêt étudiant qui couvre mes frais de scolarité, pas un sou de plus. Je travaille assez pour pouvoir payer ma vie au quotidien par moi-même. Mais suite à de mauvais choix (et un ou deux jeans trop chers), j’avais de la difficulté à payer mes factures! Aujourd’hui, après quelques adaptations, je me porte très bien. Qu’est-ce qui a bien pu changer en un an?


1. J’ai adopté une phrase pour prévenir toute tentative d’achat impulsif : En as-tu vraiment besoin?

As-tu vraiment besoin de ce troisième manteau? De cette paire de chaussures trop chère? La réponse est bien souvent « non »! Tant de fois je suis passée à côté d’achats irréfléchis grâce à cette simple question! Parfois la réponse était « non », mais mon cœur disait follement « oui ». Que fait-on dans ces cas-là? Un compromis : si au bout d’un mois je pensais toujours à l’objet pour lequel mon cœur avait battu la chamade, alors j’en avais vraiment envie, ce n’était pas seulement un caprice momentané.

À partir de là, j’ai arrêté d’acheter des choses inutiles, qui ne m’apportaient pas de réelle satisfaction! Car non, ce ne sont pas les habits qui font mon bonheur. Ils sont comparés, jugés, on les déprécie avec le temps! J’ai commencé à vivre plus simplement! Vivre avec moins, ce n’est pas juste vivre avec un lit et un frigo, c’est vivre avec des objets ou choses qui apportent une réelle plus-value, utilité, joie!


Le minimalisme expliqué


2. J’ai commencé à réellement tenir mes comptes.

Tenir ses comptes, ce n’est pas juste regarder le solde mensuel, c’est savoir quoi faire avec ces données et agir! L’idée n’est pas de marquer chaque dépense faite, cela pourrait prendre du temps! Il y a beaucoup de moyens de tenir vos comptes : garder vos reçus de caisse, faire des tableurs par milliers… Mon outil préféré? L’application gratuite « Mint »! Connectée à votre compte en banque, elle va vous permettre de répertorier chaque catégorie de dépenses ainsi que de créer vos propres budgets — combien vous voulez dépenser par mois en sorties par exemple — et donc de garder le cap. Vous pouvez tout modifier vous-même! À chaque fin de mois, vous avez droit à un compte rendu! Vous savez donc exactement où va votre argent et combien vous avez dépensé dans chaque catégorie! Si vous n'êtes pas à l'aise de connecter votre compte bancaire à une application, plusieurs banques offrent ce type d'outil en ligne à leurs utilisateurs. 


3. Des habitudes moins dispendieuses…

  • Achetez vos vêtements et meubles de seconde main le plus possible : Fripre-Prix Renaissance, Kijiji, Eva B, l’Armée du Salut, l’Empire de l’échange, le Shwap Club…
  • Mangez moins de protéines animales mais plus de protéines végétales comme le suggère le l'outil en ligne gratuit « Viens manger! ». Un livre rempli de recettes et de trucs rusés pour les étudiants (conçu à l'UdeM).
  • Payez vos factures et vos dettes, et épargnez avant de vous faire plaisir; l’argent qui reste est pour vous.
  • Suivez la page Facebook « Financer ses études »! Elle parle de multiples sujets concernant le budget étudiant et les finances.
  • Inspirez-vous de Vicky, du blogue « Vivre avec moins », qui met son budget hebdomadaire en liquide dans des enveloppes! Cela permet de ne pas dépenser plus que prévu. Payer en liquide permet de se rendre compte de l’argent qui part, car il n’est pas dématérialisé comme avec la carte de débit ou crédit!
  • N’abusez pas de la carte de crédit! La remise différée (cash back) n’est pas une excuse pour dépenser plus!
  • Traquez les circulaires des épiceries! Faites vos épiceries selon l’endroit où il y a le plus de bons plans! Il existe une ressource en ligne pour ça. 

N’oubliez pas : Dépenser moins sur certaines choses, ce n’est pas être pingre! C’est que nous avons différentes priorités : acheter l’ordinateur de nos rêves, partir en vacances, repayer un prêt… Et vous, quelles sont vos priorités?

À propos de l'auteur
Nelly Salen

Nelly est en première année du baccalauréat de kinésiologie à l’Université de Montréal. Malgré son emploi du temps bien rempli, elle fait une place de choix à sa passion : la création. La tête pleine de rêves et d’idées, elle voit Montréal comme une ville où elle peut épanouir son âme d’artiste.

Photographie
Pro des mojitos
Aime les listes

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Portes ouvertes automne 2019
Le test cursus: pour trouver votre voie