Bien-être | Astuces

J’étais au travail lorsqu’on nous a annoncé qu’il fallait quitter immédiatement les lieux afin de se placer en isolement pour les deux prochaines semaines. Je suis parti avec dans ma tête un cocktail d’émotions. Le doute, la peur et l’angoisse. L’inconnu est inquiétant, surtout quand il est difficile de trouver des réponses à nos questions.

Comme enseignant de musique, la fermeture des écoles allait me confronter à un lot de défis, notamment pour la planification des cours et le travail à distance.

Dans les premiers jours d’isolement, le changement ou plutôt l’absence de routine a été particulièrement éprouvante psychologiquement. Moi qui suis à l’habitude constamment impliqué, au travail, sur les scènes musicales et dans divers projets artistiques, j’ai dû prendre conscience rapidement que mon quotidien allait se transformer durant une période de temps indéterminée.

Puis, j’ai décidé de noter sur une feuille les activités que j’aimerais faire pour me permettre de profiter de cette coupure temporelle à ma façon. Exercice physique à la maison, promenade dans mon quartier, apprentissage de nouvelles œuvres musicales et découverte de nouvelles recettes de cuisine, voilà quelques exemples de projets que j’ai choisi d’explorer durant le confinement.

Profiter des ressources culturelles à notre portée

Pour plusieurs d’entre nous, la situation actuelle permet d’élargir son champ de connaissances en suivant des cours en ligne ou en apprenant une nouvelle langue. De mon côté, je vous propose des ressources en ligne qui offrent autant aux non-musiciens qu’aux initiés du contenu de grande qualité pour échapper au quotidien parfois morose et élever son âme de la plus belle façon : par le biais des arts.

De nombreux orchestres symphoniques du monde entier proposent des rediffusions de concerts tout à fait gratuitement. Pensons à l’Orchestre symphonique de Montréal qui dévoile sa programmation hebdomadaire en ligne tous les dimanches. Pour bien vivre l’expérience, je recommande de se réserver un moment à l’horaire et de laisser derrière ses appareils électroniques et les tâches non complétées une heure ou deux afin de reproduire l’ambiance du concert classique comme si on y était.

Des musées d’arts visuels proposent quant à eux des collections et des œuvres sur leurs plateformes numériques. Quelle belle façon de replonger dans l’univers d’un artiste favori ou de se laisser inspirer par un courant artistique que l’on connaît moins! Étant moi-même passionné par l’art contemporain, j’ai été enchanté par la collection en ligne du Musée d’art contemporain. Le Musée de la civilisation propose quant à lui le site Web Une heure au musée, spécialement adapté au confinement lié à la COVID-19.

Enfin, pour ceux et celles qui désirent s’initier à la musique mais qui n’ont pas d’instrument de musique à la maison, je conseille de commencer l’apprentissage par l’aspect rythmique. Il existe des plateformes variées qui proposent des initiations aux percussions corporelles (Body Tap) sans frais. Par exemple, le site Web Body Percussion Classroom offre plusieurs exercices pour s’initier à cette activité. Il est même possible de rechercher facilement des ateliers sur YouTube afin de débuter en douceur. À travers la création et la reproduction de motifs rythmiques par la combinaison de différents gestes, on développe son sens du rythme et on explore la notation musicale et la théorie de manière ludique.

En attendant le retour à la normale, restons optimistes et laissons aller notre créativité tout en encourageant l’activité artistique d’ici et d’ailleurs.


Vous avez aimé cet article et souhaiteriez en savoir plus sur les études en musique?

La Faculté de musique de l’Université de Montréal ouvre d’excellentes perspectives aux étudiants. Avec des programmes en interprétation, composition, musiques numériques, musicologie et écriture, chaque musicien peut choisir sa voie en fonction de ses ambitions futures. Ayant étudié dans le profil interprétation au baccalauréat et à la maîtrise, j’ai eu l’occasion de me produire sur scène dans des contextes très variés, de la production d’opéra au concert de musique contemporaine en passant par la musique de chambre et le récital solo. La renommée des professeurs sur la scène montréalaise et internationale contribue à la richesse de la Faculté.

Baccalauréat en musique

Baccalauréat en musique - Composition instrumentale

Baccalauréat en musique - Composition mixte

Baccalauréat en musique - Écriture

Baccalauréat en musique - Interprétation chant classique

Baccalauréat en musique - Interprétation instruments classiques

Baccalauréat en musique - Interprétation jazz

Baccalauréat en musicologie

À propos de l'auteur(e)
Julien Deguire

Natif de la région de Montréal, Julien manifeste dès son jeune âge un grand intérêt pour la musique classique. C’est d’ailleurs ce qui l’a amené à compléter un baccalauréat et une maîtrise en musique, profil interprétation de la clarinette, à l’Université de Montréal dans la classe d'André Moisan (Orchestre symphonique de Montréal). Durant sa formation, il a fait partie des ensembles de la faculté de musique dont l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM), les ensembles de musique de chambre et de musique contemporaine et le Chœur de l’Université pour lequel il a aussi agi comme gérant.

Avide de voyages et de découvertes culturelles, il a réalisé une partie de sa formation musicale à Paris auprès de Manuel Metzger au Pôle Supérieur d’enseignement artistique de Paris Boulogne-Billancourt (PSPBB) en 2018.Parallèlement à a carrière d’interprète, Julien est également enseignant de musique au Collège Charles-Lemoyne, un des plus importants établissements d’enseignement secondaire privé au Québec et il est titulaire de la classe de clarinettes et saxophones à l'École de musique de Verdun.

Musique classique
Art contemporain
Amateur de café

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Le test cursus: pour trouver votre voie