Ergonomie | travail à la maison

Alors que toute la communauté udemienne est contrainte à travailler ou étudier à distance dans ce contexte de COVID-19, Yann Pouliot, diplômé à la maîtrise en ergothérapie de l’UdeM, nous livre ses conseils pour optimiser son confort… avec les moyens du bord.

« Pour éviter les troubles musculosquelettiques reliés à une mauvaise posture prolongée comme des tensions aux épaules et au cou, une tendinite ou le syndrome du tunnel carpien, par exemple, il faut idéalement changer de position et prendre des pauses fréquemment. Surtout, ne succombez pas à l’appel de votre divan ou de votre lit pour y travailler. » Il souhaite également préciser que les conseils donnés sont généraux, et ne tiennent pas compte de la condition de santé d’une personne et de ses tâches quotidiennes.
 


1. La position des membres inférieurs

L’idéal est de pouvoir ajuster la hauteur et l’inclinaison de votre siège pour que vos pieds soient posés sur le sol, que vos genoux forment un angle de 90 degrés et que la surface de travail soit au niveau de vos coudes. Tentez de garder un espacement de deux ou trois doigts entre le pli du genou et l’assise de votre fauteuil.

Conseils « moyens du bord »

  • Si votre bureau est trop haut et votre fauteuil non ajustable, placez un coussin ou un oreiller sur le siège pour vous surélever.
  • Si vos pieds ne touchent pas par terre pour maintenir vos cuisses parallèles au sol, posez-les sur une boîte ou des livres épais (c’est enfin le moment de rentabiliser vos manuels des trimestres précédents).

2. Un dos bien soutenu

Le fauteuil convoité offre un bon soutien lombaire et un dossier assez haut pour soutenir le haut du dos et épouser les courbes de la colonne vertébrale.

Conseils « moyens du bord »

  • Choisissez la chaise au plus haut dossier de votre domicile afin de soutenir au maximum les régions lombaires et thoraciques, soit du bas du dos jusqu’à la hauteur des omoplates.
  • Si votre fauteuil ne suit pas la courbe naturelle de votre dos, roulez une serviette et placez-la dans votre creux lombaire pour apporter davantage de soutien.

3. La position des membres supérieurs

Pour maintenir les épaules détendues, vos avant-bras doivent être près du corps et appuyés sur des accoudoirs. Plusieurs fois par jour, prenez conscience des tensions accumulées dans les muscles des épaules et du cou, principalement dans les trapèzes. Prenez une grande inspiration en haussant les épaules et relâchez tout. « Ça peut sembler bizarre, mais pour arriver à la posture idéale, visualisez un alignement qui part des lobes d’oreilles vers le milieu de l’épaule. »

Conseils « moyens du bord »

  • Si votre fauteuil n’est pas muni d’accoudoirs, approchez-vous de votre bureau pour privilégier l’appui de vos avant-bras sur la surface de travail et la détente des épaules.

4. La position de l’écran et le confort des yeux

Le haut de l’écran devrait être au même niveau que vos yeux. Calculez environ la distance de votre bras pour ne pas être trop près de l’écran. Si vous utilisez deux moniteurs, placez-les un au-dessus de l’autre plutôt qu’un à côté de l’autre pour privilégier les mouvements répétitifs des yeux plutôt que ceux du cou. Prenez régulièrement de courtes pauses en regardant au loin pour limiter la fatigue oculaire.

Conseils « moyens du bord »

  • Il n’est pas toujours évident d’y arriver avec un portable. Idéalement, utilisez une souris et un clavier que l’on peut brancher. Cela vous permettra de surélever votre écran d’ordinateur avec une boîte ou des livres épais (remercions, une fois de plus, les manuels de plus de 500 pages).

Au-delà de l’évaluation de postes de travail : découvrir la profession d’ergothérapeute

Bien que l’ergothérapeute doive parfois évaluer des postes de travail, son champ d’expertise est extrêmement vaste. M. Pouliot travaille présentement dans un centre d’hébergement et prochainement dans un centre de réadaptation. « En gros, je contribue à développer et à mettre en action des plans d’intervention pour, entre autres, compenser les incapacités de mes patients et adapter leur environnement afin de favoriser au mieux leur autonomie. Finalement, mon objectif est d’améliorer le quotidien de personnes plus vulnérables. » 

Consulter les fiches descriptives des programmes offerts à l’UdeM

Visiter le site Web de l’ordre des ergothérapeutes du Québec
 

À propos de l'auteur(e)
Marie-Pier Carpentier

Marie-Pier est conseillère au SAR depuis avril 2018. Polyvalente et débordante d’enthousiasme, elle est aussi la reine de l’organisation et des post-it. Avec elle, le hasard ne décide jamais. Après des études en infographie, elle a arpenté le métier de designer graphique pendant quelques années en tête-à-tête avec son écran. Avide de relations humaines, elle a poursuivi des études universitaires en langues et communication. Depuis, elle conjugue communication graphique et écrite au plus-que-parfait.

Création de contenu
Stratégie Web
Pokémons

Abonnez-vous à notre blogue

En saisissant votre courriel, vous consentez à recevoir des communications de l’UdeM.

Le test cursus: pour trouver votre voie